Vous êtes ici : Accueil > Projet d’établissement > Projets - archives > 2011/2012 > Projet Audio-Guide de la Classe de Troisième Bilangue
Publié : 18 juin 2012

Projet Audio-Guide de la Classe de Troisième Bilangue

Historique

Ce projet est né d’une volonté du professeur d’anglais, Madame Hermain, de mettre en valeur les aptitudes qu’ont développées les élèves de la classe bilangue de troisième au cours de leur scolarité au collège.
Un premier contact avec la CFD (Communauté de Communes de Frasne Drugeon) par l’intermédiaire de Florence Thibaut, chargée du développement local a eu lieu en juin 2011. Lors de cet échange nous avons appris qu’il y avait un besoin d’audio-guide pour les touristes étrangers qui venaient visiter les tourbières de Frasne. Les élèves de 3ème B, ainsi que leurs professeurs de français, Madame Vernier-Juif, et d’allemand, Madame Devillers, ont rapidement répondu présents : le projet était alors lancé.

Développement

Les préparatifs se sont faits pendant les vacances d’été : les professeurs concernés par le projet ont visité à plusieurs reprises le site des tourbières afin de s’imprégner du lieu. Ils ont ensuite rencontré les responsables de la CFD (Geneviève Magnon, chargée de mission
Réserve Naturelle) et de l’office du tourisme de Pontarlier (Élisabeth Contejean) pour réaliser ce partenariat. Puis la dernière étape fut de fixer un cahier des charges et une programmation pour pouvoir le mettre en place dès la rentrée scolaire des élèves.

C’est donc en septembre que tout a commencé pour les élèves de 3ème bilangue. Bien que ce soit un site qu’ils connaissent bien depuis leur entrée au collège grâce aux cours de SVT (Science da la Vie et de la Terre), il était nécessaire d’en faire la visite guidée pour comprendre le travail qu’ils allaient devoir réaliser sur leur année scolaire.

Monsieur Première visite guidéeBole, qui s’était déjà rendu disponible pour leurs professeurs pendant l’été, a accepté de leur faire redécouvrir le lieu en les guidant à travers la boucle du ponton comme il le fait l’été pour les nombreux touristes qui souhaitent visiter ce lieu remarquable. Cette visite, loin d’être une visite passive, a été l’occasion pour les élèves de réactualiser leurs connaissances sur la grande histoire des tourbières mais aussi sur les petites anecdotes de l’histoire locale. Pour ce faire, certains ont pris des notes d’autres ont enregistré notre guide.

Et Explications détaillées c’est lors de ces visites que le projet a pris encore un autre tournant. Comme notre but à la base était d’offrir un outil aux touristes étrangers, cet audio-guide devait se faire en anglais et en allemand seulement, mais Monsieur Bole a suggéré de le faire également en français car l’été, les visites ne se font que deux fois par semaine ce qui ne permet pas à tout le monde de profiter des commentaires liés à la visite. De même, pour la CFD, dans le cadre du label « tourisme et handicap », l’outil audio-guide en français serait d’une grande utilité.

Une grande autonomie a été laissée aux élèves puisqu’ils vont devoir repenser chaque arrêt sur la boucle du ponton, trouver la « mascotte » qui servira de fil conducteur tout au long de la visite et rédiger l’audio-guide du début à la fin.

Les Boucle du pontonpauses qui apparaissent sur l’image ci-contre sont ponctuées de panneaux qui permettent aux visiteurs d’avoir de l’information sur les tourbières. Suite à la visite guidée de Monsieur Bole, les élèves ont choisi leurs propres arrêts et de nouveaux marqueurs apparaîtront le long du sentier.

C’est en déterminant les futures stations de l’audio-guide que le travail de répartition a pu se faire. Puis, en binôme, les élèves se sont mis au travail pour rédiger la partie française de l’audio-guide avec l’aide de leur professeur de français.

Au mois de novembre, le texte français de l’audio-guide est finalisé pour les élèves, ils ne leur restent plus que l’approbation de Lucien Bole et de Geneviève Magnon pour pouvoir ensuite attaquer la traduction en anglais et allemand.

Après une contre-correction, le texte finalisé est prêt à être traduit. Dans un souci d’efficacité, les élèves se sont répartis selon leur préférence en langue.

Deux groupes de douze élèves travaillent maintenant avec leurs professeurs d’anglais et d’allemand afin de produire le texte qui apparaîtra dans l’audio-guide.

Le travail fourni par les élèves est réellement remarquable et leur investissement, pendant l’heure de projet, fait plaisir à voir. Un travail de recherche lexicale pour le vocabulaire spécifique a d’abord été fait afin d’aplanir toute difficulté lexicale.

En ce qui concerne la traduction en elle-même, on note que les élèves, ayant eux-mêmes produit le texte français, n’ont aucune réelle difficulté à le traduire. Comme ils le comprennent parfaitement, ils trouvent facilement le moyen de contourner une difficulté éventuelle en trouvant une structure équivalente pour retranscrire la structure française dans la langue cible.

En parallèle, leur professeur de français les prend seul à seul afin de leur faire travailler la diction (essayer d’effacer au maximum l’accent franc-comtois qui pourrait gêner la compréhension du touriste) et surtout les préparer à l’enregistrement du texte qui aura lieu dès la mi-février. Madame André, professeur de technologie, mais aussi animatrice du club théâtre au collège, est également intervenue auprès d’eux afin de mieux leur faire comprendre ce qu’on attend d’eux en terme d’intonation pour l’enregistrement.

Les Intervenants

Nous avons eu la chance ce vendredi d’accueillir les assistantes d’anglais et d’allemand qui travaillent, jusqu’à la fin du mois d’avril, au Lycée Xavier Marmier et dans des collèges de Pontarlier. Emma, qui vient de Peterborough dans l’Est de l’Angleterre, a rejoint le groupe de travail sur la version anglaise et Sina, qui vient de Göttingen en Basse-Saxe, s’est joint au groupe de travail sur la version allemande. C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’elles sont intervenues auprès des élèves afin de corriger et d’améliorer leurs premières productions. Le travail étant de taille, elles interviendront encore tout au long du projet et nous les en remercions !

L’enregistrement

Ces jeudi et vendredi 16 et 17 février les élèves se sont enregistrés dans la salle de musique de Frasne, gracieusement prêtée par l’association Musicart’s. Cet exercice qu’ils pensaient être plutôt simple à priori s’est avéré parfois difficile. Ils ont été obligé de faire plusieurs prises avant que l’enregistrement ne convienne. Il faudra attendre encore quelques semaines avant de savoir si les enregistrements pourront être utilisables sur l’audio-guide. Si tel n’était pas le cas, ils devront recommencer !

Les élèves ont maintenant terminé la traduction de l’audio-guide en anglais et en allemand. Les traductions ont été validées par M. Muller en ce qui concerne l’aspect technique du vocabulaire. Pour ce qui est de la langue elle-même les traductions ont été revues par des natifs qui ont apporté assez peu de modifications au travail des élèves ! L’assistante anglaise, Emma Heaton et un professeur d’allemand ont enregistré les textes le vendredi 6 avril. Quelques passages ont été réenregistrés également par les élèves à la demande de la CFD. Nous allons maintenant pouvoir prendre une pause par rapport au projet puisque maintenant c’est la CFD qui va gérer la mise en place technique de l’audio-guide.

La date de l’inauguration a été fixée au lundi 18 juin aux Tourbières de Frasne.

L’inauguration

Ça y est ! L’inauguration a eu lieu et c’est avec nostalgie que je vais finaliser l’article sur l’audio-guide et voir la première "promo" des élèves de classe bilangue du collège Frasne partir vers d’autres horizons !

Introduction de la visite par Vanille

Aujourd’hui, les élèves ont présenté leur travail de l’année en faisant la visite guidée du site en parallèle avec l’utilisation des audio-guides aux nombreuses personnes invitées à cette inauguration. Et c’est sans se laisser trop impressionner qu’ils ont présenté les différentes stations des tourbières aux élus locaux, aux représentants des conseils général et régional, à Madame l’inspectrice d’académie, à Madame la principale, aux responsables de la CFD et à certains parents.

Après cette visite pendant laquelle nous avons presque évité l’orage, nous nous sommes retrouvés autour d’un vin d’honneur offert par la CFD. Ce fut l’occasion pour les élèves d’entendre des discours qui ont très certainement dû leur faire prendre conscience de l’importance que revêtait ce projet, lancé il y a un an exactement.

Merci encore une fois à tous ceux qui nous ont aidé, de prêt ou de loin, à réaliser ce projet.