Vous êtes ici : Accueil > Matières > C.D.I. > Actualités > Rencontre avec Martine Pouchain
Publié : 22 octobre 2012

Rencontre avec Martine Pouchain

Vendredi 29 octobre 2012, les élèves de 6C et de 5B ont eu la chance de rencontrer Mme Martine Pouchain, présente sur la ville de Pontarlier dans le cadre du 22ème salon du livre de jeunesse et de la bande dessinée.

RENCONTRE AVEC MARTINE POUCHAIN

Ce vendredi 29 octobre 2012, les élèves de 6C et de 5B ont eu la chance de rencontrer Mme Martine Pouchain, présente sur la ville de Pontarlier dans le cadre du 22ème salon du livre de jeunesse et de la bande dessinée.
L’auteure a publié de nombreux livres pour adolescents et jeunes adultes dans de très nombreux genres : historiques, science-fiction et surtout récits de vie, domaine dans lequel elle excelle. Toutes les enseignantes étaient ravies d’accueillir Mme Pouchain dont nous admirons la qualité des textes, la finesse d’analyse ainsi que la profonde humanité déployée dans le traitement de thèmes parfois délicats.
Les élèves de 6C et de 5B avaient préparé la rencontre avec leurs professeurs, Mmes Fatin-Rouge et Régnat. Chacun d’entre eux avait lu au moins un livre de l’auteure et préparé des questions concernant son oeuvre et son métier d’écrivain.

Extraits de l’interview :

Combien de livres avez-vous écrit ?
« Une vingtaine ».

De combien de temps avez-vous besoin pour écrire un livre ?
« Au minimum quinze jours, mais maintenant c’est plutôt un an à un an et demi. »

Quand écrivez-vous ?
« Le matin ou l’après-midi »

Pourquoi écrivez-vous des romans jeunesse ?
« Je ne l’ai pas fait exprès, ce n’est pas moi qui ait choisi... »

Comment trouvez-vous des idées pour vos livres ?
« J’ai beaucoup d’idées et il y a tellement de choses à dire, à faire... »
« Je suis inspirée par le monde qui nous entoure, les problèmes de société, l’actualité. Si je rencontre quelqu’un qui m’a émue, j’ai envie de parler de lui ou du problème qu’il a rencontré. »
« Il faut être attentif aux autres, à ses émotions. Mieux on sait écouter, regarder et plus on a de la matière. »

Combien de livres voulez-vous écrire ?
« Je n’ai pas d’objectifs de ce type. Je souhaite plutôt écrire de mieux en mieux, raconter des histoires qui touchent les gens et ne pas passer à côté de l’émotion ni des problèmes dont j’ai envie de parler. Mon objectif est de me rapprocher de la perfection. »

Quelles études avez-vous suivies ?
« J’ai passé mon bac , c’est tout. Le métier d’écrivain n’est pas un métier dans lequel des diplômes sont exigés, mais les diplômes aident... »

Gagnez-vous beaucoup d’argent ?
« Si on veut gagner beaucoup d’argent, il vaut mieux choisir un autre métier. Je suis payée en droits d’auteur, ce qui représente 5 % du prix d’un poche et 7% d’un grand format. Le seul auteur qui ait gagné beaucoup d’argent est J.K Rowling (l’auteur de Harry Potter). C’est un cas unique dans l’histoire de la littérature. Mais j’aurais détesté être J.K Rowling car je n’aurais plus jamais su si on m’aimait pour moi ou pour mon argent. J’aurais été très malheureuse. »

Citations :

« J’adore le moment où j’invente mon histoire. C’est le moment le plus magique... »

« Quand on n’a pas envie de parler à quelqu’un , c’est bien de confier ce qu’on a sur le cœur à un journal. Écrire ce qu’on a sur le cœur soulage. »

« Quand vous lisez un de mes livres, vous ne lisez pas celui que j’ai écrit. Vous lisez un livre qui ressemble beaucoup au mien. On est tous des créateurs. On a vécu et on lit le livre à travers le filtre de notre vécu : on ne lit jamais le même livre. »

« C’est de la vraie nourriture, un livre... »

« Si j’ai écrit quelque chose qui me touche, je pense qu’il va toucher les autres. »

« La quantité n’est jamais un critère. L’essentiel, c’est la qualité... »

« Les difficultés font grandir, progresser. Si tout est trop facile, on devient un légume. »

« Il faut toujours tirer le meilleur parti des évènements, sinon la vie est un enfer. »

« Je vis au jour le jour, je m’intéresse à aujourd’hui. Le reste de ma vie est une pochette surprise. »

Biographie :

Martine Pouchain est née à Amiens. Elle a vécu successivement en Picardie, en Sologne, en Bourgogne, à Paris, puis à nouveau en Picardie. Aînée d’une fratrie de trois, elle est élevée au sein d’une famille d’artisans.

Après avoir obtenu un bac littéraire, elle prend la vie à bras le corps, et exerce avec enthousiasme toutes sortes d’emplois (caissière, vendeuse, brocanteuse, assistante de direction).

Faute de percer dans le milieu de l’audio-visuel, dans lequel elle aurait rêvé d’être scénariste, elle publie son premier roman chez Gallimard en octobre 2000. Depuis, les livres s’enchaînent, s’orientant peu à peu vers un public de jeunes adultes avec des romans comme « Traverser la nuit » (Sarbacane 2012) ou « La ballade de Sean Hopper » (Sarbacane 2010).