Vous êtes ici : Accueil > Matières > C.D.I. > Actualités > Ce que voient les ados : prévention Internet et réseaux sociaux
Publié : 5 décembre 2016

Ce que voient les ados : prévention Internet et réseaux sociaux

Mardi 22 novembre, les élèves de cinquième du collège ont tous pu assister à une conférence sur Internet et les réseaux sociaux à la médiathèque. M. Godard, spécialiste de la question, est parti des usages que font les élèves des médias (Internet, télé, smartphones, jeux vidéos,…) pour débattre et expliquer un certain nombre de règles de prudence.

Ainsi, concernant les réseaux sociaux, il a été recommandé aux élèves :
- De modifier les paramètres de confidentialité de leurs comptes ( Facebook et autres).
- De bien choisir leurs amis.
- De respecter leur intimité et celle des autres en ne publiant pas de photos ou d’informations pouvant porter préjudice.
- D’éviter de faire n’importe quoi pour être populaire.
- De ne jamais publier quelque chose qu’ils pourraient regretter par la suite. En effet, un message, une idée, une photographie publiée un peu à la légère peuvent poser de très nombreux problèmes à tout un chacun dans sa vie future. Même si l’information est rapidement effacée (Snapchat...), elle peut avoir été copiée par n’importe quel internaute malveillant et réutilisée par la suite dans un but crapuleux. Et elle est, quoi qu’il en soit, enregistrée sur de nombreux serveurs (ceux de Facebook, de Google, …) susceptibles d’être piratés ou utilisés par des organisations peu respectueuses des libertés individuelles, voire même par des individus peu recommandables (cf : Maitre John : https://www.youtube.com/watch?v=vcXZ_HSlE-0).

Il est donc nécessaire que les élèves protègent dès leur plus jeune âge leur e-réputation en surveillant toutes les publications les concernant.
Cette recommandation s’applique aux réseaux sociaux mais aussi à tous les moyens de communication : téléphone portable, Skype, Snapchat, etc.

L’évolution rapide des nouveaux moyens de communication et leur utilisation massive par les élèves a une influence manifeste sur eux. Ces technologies favorisent leur vie sociale mais peuvent aussi parfois avoir une influence néfaste.

Ainsi, pour commencer par le pire, le nombre de dépressions et de suicides liés à l’utilisation des réseaux sociaux et smartphones ne cesse d’augmenter. L’adolescence est une période charnière : le corps et l’esprit se transforment parfois de façon douloureuse. Et une mauvaise utilisation du net peut parfois mener à des drames irréversibles, que ce soit à cause de photos ou d’informations délicates rendues publiques ou à cause de cyber-harcèlement
(Amélie : https://www.youtube.com/watch?v=lOcmSdrQZbA) :

En cas de problème, il est essentiel de parler au plus vite à des adultes afin de limiter les dégâts psychologiques (cf : témoignage de la blogueuse Enjoy phoenix : https://www.youtube.com/watch?v=AWpkDtbM90s ).

Au delà de ces risques graves, il en existe d’autres, plus insidieux mais très -trop- courants, liés aux pratiques des élèves, à ce que les enfants peuvent voir sur Internet ou en jouant à certains jeux vidéo.

En premier lieu les traumatismes liés à des images choquantes (pornographie, violence…). En effet, certaines images peuvent choquer durablement les adolescents et avoir de graves conséquences dans leur vie future (problèmes de socialisation, de comportement, de couple…).

L’utilisation massive de certains jeux vidéo provoque aussi des séquelles : les jeux de guerre excessivement violents ont une influence catastrophique sur les enfants. Lorsqu’on joue, comme lorsqu’on est au cinéma, on s’identifie à ce qui se passe, on EST l’acteur ou le personnage du jeu.
Imaginez un enfant de 8 ou 10 ans qui passe une heure par jour à tuer virtuellement des ennemis de toutes les manières possibles. Que se passe-t-il dans sa tête ?
Comment va-t-il envisager ses relations avec les autres ? Comment va-t-il se comporter ?
Il va certes développer certaines compétences comme tirer très rapidement sur les ennemis, son cerveau va devenir expert en traitement rapide des informations (à très court terme). Mais il n’apprendra pas à se concentrer durablement sur d’autres tâches. Il aura probablement de réelles difficultés à rester calme, à écouter, à se concentrer…Et quelles sont les compétences utiles dans notre société ? Tirer le plus vite possible sur des cibles virtuelles ou être capable de se concentrer, de travailler sur quelque chose de façon efficace le plus longtemps possible ?
Cette exposition massive à la violence a une autre conséquence dramatique :
la dégradation de l’intelligence émotionnelle . L’intelligence émotionnelle est la capacité à gérer et exprimer ses émotions, ainsi que la capacité à comprendre ce que ressentent les autres, à se mettre à leur place et à communiquer avec eux pour résoudre les conflits, trouver des solutions (cf : Daniel Goleman, "L’intelligence émotionnelle"). Or ces capacités sont essentielles pour le bien-être et la réussite : de plus en plus de spécialistes pensent même que c’est cette intelligence là qui est la plus importante pour réussir dans la vie (au niveau professionnel et personnel)...

D’où l’importance pour les parents d’avoir un œil sur ce que font leurs enfants en :

- Installant un contrôle parental sur les appareils de la maison afin qu’ils ne voient pas d’images choquantes.
- Limitant au maximum l’utilisation des smartphones (les élèves en possédant un connecté à Internet peuvent y voir tout et n’importe quoi ) et en demandant aux enfants qui en ont un de le déposer hors de leur chambre en début de soirée.
- Contrôlant les jeux auxquels ils jouent : si un jeu est interdit aux moins de 18 ans, c’est qu’il contient des scènes susceptibles d’abîmer de jeunes esprits. Il faut RESPECTER l’âge indiqué sur les boîtes et privilégier les jeux intelligents, stimulant la création, la coopération et la curiosité.
Voire même, encore mieux, mettre des livres dans les mains des enfants plutôt que des Joysticks…

Il en va réellement de l’équilibre et de la réussite personnelle (et pas uniquement scolaire) des adolescents.
L’école ne peut pas tout…